Jordan Balmir
Boxe
Champion EFL (Arts Martiaux Mixtes)
Médaillé d'or Gants d'Argent (Boxe)

J'ai approché Kin Impact il y a 3 ans, dans les débuts de mon entraînement. Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie! Cela était dû à mon alimentation et mon train de vie mal encadré. C'est grâce au suivi et plan alimentaire que nous avons remonté la pente rapidement! J'ai ensuite gagné plusieurs combats dont le titre de champion (EFL) en arts martiaux (la plus grande organisation AMM amateur au Québec) et ensuite la médaille d'or aux gants d'argent en boxe au Québec. Je tiens à remercier Pierre-Olivier Pinard pour son excellent support professionnel qui a fait une grande différence dans ma carrière de combattant et ce n'est qu'un début !

Jordan Balmir
Boxe
Champion EFL (Arts Martiaux Mixtes)
Médaillé d'or Gants d'Argent (Boxe)

J'ai approché Kin Impact il y a 3 ans, dans les débuts de mon entraînement. Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie! Cela était dû à mon alimentation et mon train de vie mal encadré. C'est grâce au suivi et plan alimentaire que nous avons remonté la pente rapidement! J'ai ensuite gagné plusieurs combats dont le titre de champion (EFL) en arts martiaux (la plus grande organisation AMM amateur au Québec) et ensuite la médaille d'or aux gants d'argent en boxe au Québec. Je tiens à remercier Pierre-Olivier Pinard pour son excellent support professionnel qui a fait une grande différence dans ma carrière de combattant et ce n'est qu'un début !

Dominique Rouleau

En 2011, j’étais loin d’être en forme lorsque je me suis engagée dans une levée de fonds pas ordinaire… Je devais grimper un sommet de 6200 m dans l’Hymalaya en avril 2012.  16 jours de trek dont plusieurs jours à une altitude bien supérieure au camp de base de l’Éverest.  En 6 mois, Kinimpact m’a transformée:  Plan alimentaire flexible et facile à suivre, entraînements variés et rapides se glissant bien dans mon horaire de travail chargé. Bien plus facile d’apprécier les splendides paysages tibétains avec des jambes solides et un bon cardio, même à 35 ans!
 
En 2015, c’est un tout autre défi qui m’attendait.  
 
Faire Montréal- Québec en vélo pour une levée de fonds, encore... 8 mois auparavant, j’accouchais d’un beau garçon.  Les principes de préparation de Kinimpact m’ont permis de fondre de 45 livres et de réussir mon défi.
 
Kinimpact m’a donné des outils qui me suivront toute ma vie, pour une meilleure santé, un bien être et pour la capacité de relever des défis sportifs avec le sourire!
 

Merci à Pierre-Olivier et Kin Impact pour une préparation complète!

Dominique Rouleau

En 2011, j’étais loin d’être en forme lorsque je me suis engagée dans une levée de fonds pas ordinaire… Je devais grimper un sommet de 6200 m dans l’Hymalaya en avril 2012.  16 jours de trek dont plusieurs jours à une altitude bien supérieure au camp de base de l’Éverest.  En 6 mois, Kinimpact m’a transformée:  Plan alimentaire flexible et facile à suivre, entraînements variés et rapides se glissant bien dans mon horaire de travail chargé. Bien plus facile d’apprécier les splendides paysages tibétains avec des jambes solides et un bon cardio, même à 35 ans!
 
En 2015, c’est un tout autre défi qui m’attendait.  
 
Faire Montréal- Québec en vélo pour une levée de fonds, encore... 8 mois auparavant, j’accouchais d’un beau garçon.  Les principes de préparation de Kinimpact m’ont permis de fondre de 45 livres et de réussir mon défi.
 
Kinimpact m’a donné des outils qui me suivront toute ma vie, pour une meilleure santé, un bien être et pour la capacité de relever des défis sportifs avec le sourire!
 

Merci à Pierre-Olivier et Kin Impact pour une préparation complète!

Blogue

STRESS 101

Psychologie - juillet 2015

Pierre-Olivier Pinard

B.SC. CFMP Kinésiologue

STRESS 101

Psychologie - juillet 2015

Pierre-Olivier Pinard

B.SC. CFMP Kinésiologue

Le stress est au cœur de la vie de tous et chacun. Il se manifeste de différentes façons selon comment il est gérer et perçu par la personne qui le vit. Il est bien important, dès le départ et avant de parler de physiologie et d’hormones, de comprendre que le stress est question de perception et qu’une situation stressante pour l’un, peut être relaxant pour l’autre. Même dans l’exemple radical que serait le fais de tomber face à face avec un tigre échappé de sa cage, il faut voir que si nous somme le dresseur de ce tigre et que nous le connaissons depuis sa naissance, cette rencontre ne sera que très peu stressante. Par contre, si nous somme visiteur du zoo, le stress déclenchera une suite de réactions physiologique qui nous permettrons de survivre, du moins, on l’espère.

 

Stress aigue 

 

Le stress aigue est celui lié aux situations de danger physique ou psychologique imminentes. L’exemple du tigre, cité plus haut, décrit parfaitement le stress aigue pour le visiteur. Face au danger, la personne à trois choix, le combat, la fuite ou l’inaction. Dans ces circonstances, le combat et l’inaction pourraient être déconseillées. Par contre, dans l’option de la fuite et du combat, l’individu aura besoin d’être en contrôle de son corps à 100%. L’hormone permettant cette augmentation des capacités physiques et intellectuelles est l’adrénaline ou l’épinéphrine. Cette hormone entraîne une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la vitesse des contractions du cœur, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles.

 

Stress chronique

  

Bien que le stress aigue ait des d’importants impacts à court terme sur le corps et son métabolisme, c’est le stress chronique qui pose réellement problème pour la santé de la population. Le stress chronique représente toutes les sources de stress perçues qui ne posent pas un réel danger pour la vie de la personne mais qui dérangent suffisamment pour pousser le corps à produire une hormone permettant d’augmenter les fonctions du corps.

 

Cortisol

  

Cette hormone ne sera pas l’adrénaline cette fois mais plutôt le cortisol. Cette hormone, produite et sécrétée par les glandes surrénales permet une augmentation de la glycémie et donc une mise en circulation de glucose qui pourra être utilisé pour ‘combattre’ la source de stress. Par contre, si le stress chronique est une pile de dossiers sur le bureau du client, ce glucose supplémentaire ne sera pas réellement nécessaire et les coûts sa production seront plus importants que les bénéfices de sa présence. Ses fonctions ou actions principales sont :

  • l'augmentation de la glycémie par le biais de la néoglucogenèse;
  • l'inhibition de certaines réponses du système immunitaire;
  • la régulation du métabolisme des graisses, protéines et glucides;
  • régulation du cycle circadien (en complément de la mélatonine).

 

Le cortisol est produit à partir du cholestérol. Ce stérol de base est aussi essentiel à la production des hormones sexuelles de l’homme et de la femme. Il est relativement simple de comprendre que si la matière brute de la production de bien ‘A’ est détournée pour la fabrication du bien ‘B’, il sera impossible de maintenir la production du bien ‘A’. Ce problème est transférable aux hormones sexuelles qui ne pourront plus être produites en quantité adéquate si la demande en cortisol augmente de façon trop rapide. On parle alors d’un Cortisol Steal ou ‘vol par le cortisol’.

 

Quoi faire pour le gérer

 

 

Voici un protocole simple pour favoriser des fonctions surrénaliennes saines :

  1. Retirer le plus grand nombre d’éléments stressant

Il est primordial de faire une liste exhaustive des différents stress exogènes et endogènes. Il ne faut surtout pas oublier les sources physiques telles l’entraînement, la maladie, le manque de sommeil, etc.

 

  1. Dormir

Aller au lit à 22h00 ou plus tôt puisque la phase la plus importante de récupération se produit entre 22h00 et 2h00. En phase de stress aigue et/ou dans les journées de congé, dormir jusqu’à 8h30 ou même 9h00 serait à conseiller. Se réveiller vers 2h00 ou 3h00 du matin peut être lié à un stress excessif.

 

  1. Éviter les sources de caféine

La caféine stimule le système nerveux central qui lui, contrôle l’activité des surrénales. Toute consommation entraînement une réponse du corps perçue comme un stress. Les infusions à base de plantes ne contenant pas de caféine sont autorisées.

 

  1. Maintenir un contrôle de la glycémie

Le contrôle de la glycémie est primordial pour une foule de raisons. Le fait de manger plus de glucides, même si leurs charges glycémiques est basse, comparativement aux protéines, entraînera une surcharge des surrénales. En effet, lorsque l’insuline augmente rapidement, les surrénales doivent produire plus de cortisol pour contrebalancer l’équation. Ce phénomène à lui-seul peut entraîner une fatigue surrénalienne.

 

  1. Éviter ou diminuer au maximum l’exposition aux écrans

L’exposition aux sources lumineuses intenses comme un écran d’ordinateur ou la télévision peuvent diminuer la sécrétion de mélatonine et ainsi détériorer la qualité du sommeil.

 

  1. L’activité physique

L’entraînement est la pilule magique que tout le monde attend. Il réduit le stress, la dépression, le sucre sanguin, stimule l’hormone de croissance, la thyroïde, etc. Un mixte d’entraînement par intervalles et de musculation serait la meilleure option.

 

  1. Multitasking

Dans notre époque de l’instantanéité, il est facile de tomber dans le piège du ‘multitasking’ ou en français le multitâches. Le fait de passer rapidement d’une tâche mentale à une autre stimule l’axes hypothalamus pituitaire et donc les surrénales. Les listes de choses à faire et les activités relaxantes comme la méditation, le yoga ou la lecture peuvent aider à s’éloigner du ‘multitasking’.

 

  1. Déjeuner :

Ne pas déjeuner le matin signifie ne pas avoir de source de glucose en circulation. Les surrénales vont donc recevoir le signal de produire du cortisol afin d’activer la néoglucogenèse.

 

  1. Les suppléments alimentaires

Les suppléments alimentaires sont de précieux alliés vers une saine gestion de stress. Des centaines de formulations sont disponibles sur la marché 2 principales fonctions possibles soit l’augmentation ou la diminution des fonctions surrénaliennes. À noter que l’oméga 3 et les antioxydants sont des suppléments de base très important pour contrecarrer les effets du stress.


Vous aimeriez peut-être lire également ces articles :

Le stress est au cœur de la vie de tous et chacun. Il se manifeste de différentes façons selon comment il est gérer et perçu par la personne qui le vit. Il est bien important, dès le départ et avant de parler de physiologie et d’hormones, de comprendre que le stress est question de perception et qu’une situation stressante pour l’un, peut être relaxant pour l’autre. Même dans l’exemple radical que serait le fais de tomber face à face avec un tigre échappé de sa cage, il faut voir que si nous somme le dresseur de ce tigre et que nous le connaissons depuis sa naissance, cette rencontre ne sera que très peu stressante. Par contre, si nous somme visiteur du zoo, le stress déclenchera une suite de réactions physiologique qui nous permettrons de survivre, du moins, on l’espère.

 

Stress aigue 

 

Le stress aigue est celui lié aux situations de danger physique ou psychologique imminentes. L’exemple du tigre, cité plus haut, décrit parfaitement le stress aigue pour le visiteur. Face au danger, la personne à trois choix, le combat, la fuite ou l’inaction. Dans ces circonstances, le combat et l’inaction pourraient être déconseillées. Par contre, dans l’option de la fuite et du combat, l’individu aura besoin d’être en contrôle de son corps à 100%. L’hormone permettant cette augmentation des capacités physiques et intellectuelles est l’adrénaline ou l’épinéphrine. Cette hormone entraîne une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la vitesse des contractions du cœur, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles.

 

Stress chronique

  

Bien que le stress aigue ait des d’importants impacts à court terme sur le corps et son métabolisme, c’est le stress chronique qui pose réellement problème pour la santé de la population. Le stress chronique représente toutes les sources de stress perçues qui ne posent pas un réel danger pour la vie de la personne mais qui dérangent suffisamment pour pousser le corps à produire une hormone permettant d’augmenter les fonctions du corps.

 

Cortisol

  

Cette hormone ne sera pas l’adrénaline cette fois mais plutôt le cortisol. Cette hormone, produite et sécrétée par les glandes surrénales permet une augmentation de la glycémie et donc une mise en circulation de glucose qui pourra être utilisé pour ‘combattre’ la source de stress. Par contre, si le stress chronique est une pile de dossiers sur le bureau du client, ce glucose supplémentaire ne sera pas réellement nécessaire et les coûts sa production seront plus importants que les bénéfices de sa présence. Ses fonctions ou actions principales sont :

  • l'augmentation de la glycémie par le biais de la néoglucogenèse;
  • l'inhibition de certaines réponses du système immunitaire;
  • la régulation du métabolisme des graisses, protéines et glucides;
  • régulation du cycle circadien (en complément de la mélatonine).

 

Le cortisol est produit à partir du cholestérol. Ce stérol de base est aussi essentiel à la production des hormones sexuelles de l’homme et de la femme. Il est relativement simple de comprendre que si la matière brute de la production de bien ‘A’ est détournée pour la fabrication du bien ‘B’, il sera impossible de maintenir la production du bien ‘A’. Ce problème est transférable aux hormones sexuelles qui ne pourront plus être produites en quantité adéquate si la demande en cortisol augmente de façon trop rapide. On parle alors d’un Cortisol Steal ou ‘vol par le cortisol’.

 

Quoi faire pour le gérer

 

 

Voici un protocole simple pour favoriser des fonctions surrénaliennes saines :

  1. Retirer le plus grand nombre d’éléments stressant

Il est primordial de faire une liste exhaustive des différents stress exogènes et endogènes. Il ne faut surtout pas oublier les sources physiques telles l’entraînement, la maladie, le manque de sommeil, etc.

 

  1. Dormir

Aller au lit à 22h00 ou plus tôt puisque la phase la plus importante de récupération se produit entre 22h00 et 2h00. En phase de stress aigue et/ou dans les journées de congé, dormir jusqu’à 8h30 ou même 9h00 serait à conseiller. Se réveiller vers 2h00 ou 3h00 du matin peut être lié à un stress excessif.

 

  1. Éviter les sources de caféine

La caféine stimule le système nerveux central qui lui, contrôle l’activité des surrénales. Toute consommation entraînement une réponse du corps perçue comme un stress. Les infusions à base de plantes ne contenant pas de caféine sont autorisées.

 

  1. Maintenir un contrôle de la glycémie

Le contrôle de la glycémie est primordial pour une foule de raisons. Le fait de manger plus de glucides, même si leurs charges glycémiques est basse, comparativement aux protéines, entraînera une surcharge des surrénales. En effet, lorsque l’insuline augmente rapidement, les surrénales doivent produire plus de cortisol pour contrebalancer l’équation. Ce phénomène à lui-seul peut entraîner une fatigue surrénalienne.

 

  1. Éviter ou diminuer au maximum l’exposition aux écrans

L’exposition aux sources lumineuses intenses comme un écran d’ordinateur ou la télévision peuvent diminuer la sécrétion de mélatonine et ainsi détériorer la qualité du sommeil.

 

  1. L’activité physique

L’entraînement est la pilule magique que tout le monde attend. Il réduit le stress, la dépression, le sucre sanguin, stimule l’hormone de croissance, la thyroïde, etc. Un mixte d’entraînement par intervalles et de musculation serait la meilleure option.

 

  1. Multitasking

Dans notre époque de l’instantanéité, il est facile de tomber dans le piège du ‘multitasking’ ou en français le multitâches. Le fait de passer rapidement d’une tâche mentale à une autre stimule l’axes hypothalamus pituitaire et donc les surrénales. Les listes de choses à faire et les activités relaxantes comme la méditation, le yoga ou la lecture peuvent aider à s’éloigner du ‘multitasking’.

 

  1. Déjeuner :

Ne pas déjeuner le matin signifie ne pas avoir de source de glucose en circulation. Les surrénales vont donc recevoir le signal de produire du cortisol afin d’activer la néoglucogenèse.

 

  1. Les suppléments alimentaires

Les suppléments alimentaires sont de précieux alliés vers une saine gestion de stress. Des centaines de formulations sont disponibles sur la marché 2 principales fonctions possibles soit l’augmentation ou la diminution des fonctions surrénaliennes. À noter que l’oméga 3 et les antioxydants sont des suppléments de base très important pour contrecarrer les effets du stress.


Vous aimeriez peut-être lire également ces articles :

Témoignages

Jordan Balmir
“Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie!”
Jordan Balmir
Boxe
Champion EFL (Arts Martiaux Mixtes)
Médaillé d'or Gants d'Argent (Boxe)

J'ai approché Kin Impact il y a 3 ans, dans les débuts de mon entraînement. Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie! Cela était dû à mon alimentation et mon train de vie mal encadré. C'est grâce au suivi et plan alimentaire que nous avons remonté la pente rapidement! J'ai ensuite gagné plusieurs combats dont le titre de champion (EFL) en arts martiaux (la plus grande organisation AMM amateur au Québec) et ensuite la médaille d'or aux gants d'argent en boxe au Québec. Je tiens à remercier Pierre-Olivier Pinard pour son excellent support professionnel qui a fait une grande différence dans ma carrière de combattant et ce n'est qu'un début !


Témoignage complet
Dominique Rouleau
“Kin Impact pour une préparation complète!”
Dominique Rouleau

En 2011, j’étais loin d’être en forme lorsque je me suis engagée dans une levée de fonds pas ordinaire… Je devais grimper un sommet de 6200 m dans l’Hymalaya en avril 2012.  16 jours de trek dont plusieurs jours à une altitude bien supérieure au camp de base de l’Éverest.  En 6 mois, Kinimpact m’a transformée:  Plan alimentaire flexible et facile à suivre, entraînements variés et rapides se glissant bien dans mon horaire de travail chargé. Bien plus facile d’apprécier les splendides paysages tibétains avec des jambes solides et un bon cardio, même à 35 ans!
 
En 2015, c’est un tout autre défi qui m’attendait.  
 
Faire Montréal- Québec en vélo pour une levée de fonds, encore... 8 mois auparavant, j’accouchais d’un beau garçon.  Les principes de préparation de Kinimpact m’ont permis de fondre de 45 livres et de réussir mon défi.
 
Kinimpact m’a donné des outils qui me suivront toute ma vie, pour une meilleure santé, un bien être et pour la capacité de relever des défis sportifs avec le sourire!
 

Merci à Pierre-Olivier et Kin Impact pour une préparation complète!


Témoignage complet

Témoignages

Jordan Balmir
“Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie!”
Jordan Balmir
Boxe
Champion EFL (Arts Martiaux Mixtes)
Médaillé d'or Gants d'Argent (Boxe)

J'ai approché Kin Impact il y a 3 ans, dans les débuts de mon entraînement. Je n'arrivais plus à performer tellement je manquais d'énergie! Cela était dû à mon alimentation et mon train de vie mal encadré. C'est grâce au suivi et plan alimentaire que nous avons remonté la pente rapidement! J'ai ensuite gagné plusieurs combats dont le titre de champion (EFL) en arts martiaux (la plus grande organisation AMM amateur au Québec) et ensuite la médaille d'or aux gants d'argent en boxe au Québec. Je tiens à remercier Pierre-Olivier Pinard pour son excellent support professionnel qui a fait une grande différence dans ma carrière de combattant et ce n'est qu'un début !


Témoignage complet
Dominique Rouleau
“Kin Impact pour une préparation complète!”
Dominique Rouleau

En 2011, j’étais loin d’être en forme lorsque je me suis engagée dans une levée de fonds pas ordinaire… Je devais grimper un sommet de 6200 m dans l’Hymalaya en avril 2012.  16 jours de trek dont plusieurs jours à une altitude bien supérieure au camp de base de l’Éverest.  En 6 mois, Kinimpact m’a transformée:  Plan alimentaire flexible et facile à suivre, entraînements variés et rapides se glissant bien dans mon horaire de travail chargé. Bien plus facile d’apprécier les splendides paysages tibétains avec des jambes solides et un bon cardio, même à 35 ans!
 
En 2015, c’est un tout autre défi qui m’attendait.  
 
Faire Montréal- Québec en vélo pour une levée de fonds, encore... 8 mois auparavant, j’accouchais d’un beau garçon.  Les principes de préparation de Kinimpact m’ont permis de fondre de 45 livres et de réussir mon défi.
 
Kinimpact m’a donné des outils qui me suivront toute ma vie, pour une meilleure santé, un bien être et pour la capacité de relever des défis sportifs avec le sourire!
 

Merci à Pierre-Olivier et Kin Impact pour une préparation complète!


Témoignage complet